Earthling ‘ Radar

Earthling est un groupe originaire de Bristol (oui, comme quelques autres artistes déjà fort connus).
En 1995, leur premier LP sort, sous le nom de Radar.
Ce disque est aujourd’hui assez difficile à trouver (sauf si le format mp3 vous suffit). Cependant, si je le chronique si longtemps après sa sortie, c’est pour deux raisons : la première, que vous devinez, est la musique. La seconde : leur deuxième LP, sensé sortir en 1997, sera finalement rejeté par leur maison de disques, qui le juge trop sombre, sonnant ainsi le glas pour le groupe ; ce n’est qu’en 2004 que le distributeur français Phonograph lui accordera cette chance de se faire entendre… et par la même occasion de me faire découvrir ce groupe dont je n’avais jamais entendu parler.
Radar, donc, est un disque de trip-hop, puisqu’il faut bien étiqueter le disque. Et, pour une fois, l’étiquette colle bien : je vous rappelle que nous sommes en 1995 et Massive Attack, Portishead ou Tricky sont déjà « là » pour nous présenter le son trip-hop de Bristol. Cette même année, un disque passe un peu plus inaperçu (ce qui arrivera aussi à Londinium d’Archive en 1997, mais dans une moindre mesure). Les 13 morceaux de Radar ne sont pas spécialement joyeux, mais nous connaissons déjà cette ambiance plutôt enfumée grâce à Dummy ou Maxinquaye. Ensuite, la musique est un mélange de noirceur et de vie (grâce à la voix du rappeur Mau). Côté musique, un tout petit détail : Geoff Barrow, de Portishead, vient scratcher ou jouer de la guitare. La production de Tim Saul et Andy Keep est quant à elle parfaite : musicalement, si l’album ne donne pas une impression d’originalité, on se rend tout de même compte que Earthling ne ressemble à aucun autre groupe. Et Mau rappe, et chante, en parfaite harmonie avec les mélodies qui sont assez variées et même surprenantes.
Je vous recommande ce groupe, a fortiori l’écoute de Radar. Si vous en comprenez la musique, alors vous vous demanderez vite comment vous avez pu ne pas les connaître pendant si longtemps. Earthling mérite grâce à ce très bon disque sa place parmi l’élite de Bristol, ce qui est plus qu’un honneur.

(in heepro.wordpress.com, le 08/12/2008)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :