Tricky ‘ Knowle West Boy

Un retour qui semblait plein de promesses. Et, non seulement elles ne sont pas tenues, mais on sent vraiment qu’avec cet album Tricky nous promet un possible retour gagnant… pour la prochaine fois !
Rah, quelle mauvaise idée ! Car tout semblait vraiment bien parti : le titre qui nous ressort les racines de Tricky, une pochette très belle, qui vient donc côtoyer celles de Maxinquaye ou Pre-Millenium Tension que j’adore.
Mais le disque, lui, que vaut-il ? Tristement, pas grand-chose. Certains ont décrit l’ensemble comme une compilation de tout ce qu’à pu et su faire le génie de Bristol. C’est juste, mais seulement en partie. Car, si les ambiances semblent effectivement ressorties du passé, le talent d’écriture et de composition de l’artiste est parti avec la fumée de son pétard. Beaucoup de réchauffé, donc, et parfois de bonnes idées mais presque toujours mal exploitées. « Bacative », « Coalition » et « Past mistakes » sont peut-être les seuls vraiment bons moments. Trois sur treize, ça ne ferait même pas un cinq sur vingt ! Allez, le single « Council estate » n’est pas mauvais non plus (il ose réutiliser un même sample que Portishead – un clin d’œil à Maxinquaye ? -, ça le fait, mais c’est à croire qu’il n’ose plus la moindre prise de risques, et ça, on ne peut que lui reprocher).
Au final, tout n’est pas à jeter pour autant. J’avouerai même que tout est à garder : touts les chansons s’écoutent comme si vous aviez mis la radio sans forcément y prêter attention.
C’est vraiment peu car Tricky semble avoir sombré après Angels With Dirty Faces, ne pondant depuis que rarement de très bons titres vraiment inspirés (cf l’excellent « Bombing bastards » en bonus sur le très passable disque avec Dj Muggs et Grease). Aller vivre aux États-Unis lui a fait pas mal de tort, et aujourd’hui ce soi-disant retour aux sources a été vain. On y croit encore ? Un drame ou beaucoup de drogue l’aideraient à coup sûr. On ne lui souhaitera pas tout ça, et on se contentera d’aller le voir sur scène : s’il y a un endroit où le bonhomme est encore un vrai artiste, c’est bien là.

(in heepro.wordpress.com, le 07/07/2009)

Publicités
Comments
One Response to “Tricky ‘ Knowle West Boy”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :