Tricky ‘ Maxinquaye

Ce disque est grandiose. Un classique. Un chef-d’oeuvre. LE disque de Tricky à posséder. A écouter. A détester. A aimer. Car il vous laissera sûrement froid aux premières écoutes. Il m’a personnellement fallu beaucoup de temps avant de réellement m’y arrêter objectivement. Et quelle surprise que de découvrir un disque que j’avais oublié dans un coin depuis un ou deux ans. Stupeur : Tricky est effectivement un génie, tout comme j’ai pu le lire un peu partout.
Nous sommes en 1995. Après les collaborations, il décide de devenir maître à bord de son propre navire, s’entoure de chanteuses et musiciens. Martina chante sur la majorité des morceaux, le Tricky Kid, lui, susurre, soupire, souffle son spokenword telle une fumée enivrée. Vous imaginez l’ambiance, c’est festif mais sombre. De la vie, aux moments où l’on préfère vivre la nuit.
Je ne vous parlerai pas de la musique, car vous avez déjà tout compris. Douze titres majestueux, des paroles parfois obscènes qu’on hésite à détester ou aimer, des samples parfaitement choisis, une musique délirante, défoncée et faussement simple, une production incroyable (même en 2009!), tout était réuni pour avoir un classique instantané. Il l’est encore, le sera toujours. Vous avez deviné la note. Frissonnant. J’aime. Ah oui : Maxinquaye. Tricky.

(in heepro.wordpress.com, le 19/02/2009)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :