Basement Jaxx ‘ Scars

Voici le dernier véritable album studio de Basement Jaxx. Il faut en effet zapper Zephyr qui est un EP (mais uniquement dans l’appellation, car dans les faits, il ressemble à un véritable petit album de bout en bout, grâce à son côté mixé ; certes, il s’agit d’un appendice évident à Scars) et le live avec le Metropole Orkest, le célébrissime orchestre néerlandais, sortis respectivement en 2010 et 2011.
Un an plus tôt, donc, Scars remettait sur la sellette le duo anglais, avec déjà leur cinquième album. « Scars », nous permet de retrouver la voix familière de Kelis, accompagnée de celles de Meleka et Chipmunk. Ce morceau d’ouverture et éponyme est assez rugueux d’entrée, mais le son jaxxien fait peu à peu son retour.
Ainsi, sur « Saga », l’ambiance des Jaxx se voit clashée par Santigold : la chanteuse de Philadelphie d’abord connue sous le nom de Santogold jusqu’en 2009, lequel fut d’ailleurs le titre de son premier album sorti en 2008 ; comme quoi, Felix Buxton et Simon Ratcliffe continuent de savoir s’entourer d’artistes déjà reconnus ou d’autres en devenir (ou en train de). Un morceau tout à fait jouissif !
La première « belle » chanson de Scars arrive ensuite : « Feelings gone » avec Sam Sparro au chant est splendide, et fait remuer en même temps.
« Twerk » est intitulé de façon pertinente, et donne assurément envie de bouger nos fesses ! Et si vous ne connaissiez pas le twerk, faites donc quelques recherches et vous verrez ça en images…
Et puis, hop, surprise détonante : sur « Day of the sunflowers (we march on) », la culte Yoko Ono chante et la réunion de deux mondes qui paraissent tellement distants, aussi bien dans le temps et le style, donne un résultat grandiose ! La symbiose entre les trois artistes fonctionne à merveille, le refrain scandant un « We march on ! » mille fois approprié.
Pour les oreilles musicales, ou les curieux qui regarderont les crédits, il y a autant d’invités derrière le micro que de titres différents : oui, un (ou plusieurs sur certains) différent à chaque fois ! Ce qui ne nuit aucunement à l’homogénéité de l’ensemble, un ensemble qui repose de toute façon sur les épaules de deux producteurs toujours aussi passionnés et, grâce à cela, passionnants à leur tour.

(in heepro.wordpress.com, le 28/03/2012)

_______

Voir aussi :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :