Soulsavers ‘ The Light The Dead See

Attention, il ne s’agit pas du tout d’un nouvel album solo de Dave Gahan, loin de là. Même si nous verrons plus loin que les choses ne sont pas si faciles que ça non plus.
En dehors de Depeche Mode, il aura fallu attendre 2003 pour avoir enfin quelque chose de personnel provenant du leader ô combien encore charismatique du groupe de Basildon. Avec d’abord un solo, puis un second en 2006, et entre temps et depuis lors quelques chansons écrites par lui pour son groupe, lesquelles figurent sur chacun des deux derniers albums de DM (i.e. « Playing The Angel » et « Sounds Of The Universe »), aux côtés de celles de l’auteur-compositeur depuis 1982, Martin Gore, chose tout à fait révolutionnaire alors.
Aujourd’hui, on le sait enfin, Dave Gahan n’est pas qu’un interprète, mais un véritable artiste, certes en cours d’accomplissement.
Ainsi, cette année, alors que Martin Gore a sorti un album en duo avec Vince Clarke, Dave Gahan a lui choisi ou/et a été choisi pour poser sa voix – et sa plume – sur un album entièrement composé par le duo de Soulsavers, Rich Machin et Ian Glover. Les deux compères n’en sont pas à leur coup d’essai, néanmoins, ils atteignent ici une maturité magique qui, au choix, est magistralement accompagné de la voix vibrante de Gahan, soit accompagne celle-ci.
Et c’est là toute la difficulté de l’écoute de The Light the Dead See : qui de la voix et la musique accompagne l’autre ? Qui fait un « featuring » ? Initialement, comme le voulait le projet de Soulsavers, la réponse est toute trouvée. Une fois l’œuvre accomplie et écoutée, on ne sait plus. Et on s’en fout.
Personnellement, je préfère considérer qu’il s’agit en fait d’une entité à part entière « Soulsavers/Dave Gahan » (changez l’ordre si ça vous dérange), un super groupe, et l’important est et reste au final l’album de ce trio formé pour l’occasion et ses treize titres.
Justement, la musique, que dit-elle ? Laissons-la s’exprimer, elle. S’il y a quelques instrumentaux (« La ribera », « Point sur pt.1 »), il ne fait aucun doute que certains se laisseront avoir à croire à un solo de Gahan, tant il illumine, voire sublime certaines musiques, qui sont pourtant parfaitement orchestrées. J’en retiens un morceau, une tuerie (vous savez, ça le fait avec chaque grand album : on adore d’abord un titre, puis, après pas mal d’écoutes, une autre devient votre préférée…) : en ce moment, et depuis que je découvre The Light The Dead See, c’est sans hésitation « Longest day ».
Bref, je m’arrête ici : les fans de Depeche Mode ont beaucoup de pain sur la planche cette année, entre VCMG, Soulsavers et, a priori, le retour du trio en studio pour un treizième album début 2013. Mais on a largement de quoi patienter…
Cerise sur le gâteau ? Je suis quasiment sûr et certain que Martin et Dave ont sous la main de quoi faire un album immense, s’ils se lâchent et arrivent à faire coexister leurs talents respectifs.
En attendant, je remercie les Soulsavers pour cette superbe production et ce magnifique choix d’interprète qu’ils ont fait.

(in heepro.wordpress.com, le 22/06/2012)

_______

Voir aussi :

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :