Depeche Mode ‘ Heaven

Depeche Mode {Heaven}Alors que le treizième album de Depeche Mode va sortir, un single est arrivé fin janvier dans certains pays, en version digitale puis en CD. Pour les fans, la version simple (qui va m’intéresser ici) comporte le single « Heaven » accompagné d’une face B, « All that’s mine », ou maxi avec quatre remixes du single.
Pourquoi les dates de sortie du single diffèrent selon le pays ? Aucune idée, d’autant plus qu’un Royaume-Uni elle suivra celle de l’album. Bref !
Par ailleurs, si « Heaven » est officiellement le premier single de Delta Machine, le groupe avait déjà lancé un titre, « Angel of mine », qui pourrait très être « Angel » comme il figure sur la tracklist officielle de l’album. Autrement, la face B « All that’s mine » sera certes un inédit ou titre bonus, également disponible dans la version deluxe qui sera agrémentée d’un second disque, comme ce fut déjà le cas pour Sound Of The Universe en 2009.
Musicalement, il y a beaucoup à redire sur « Heaven ». Notamment, je vais me contredire par rapport à mon constat après la publication de « Angel of mine » en octobre. En effet, « Heaven » me laisse une impression complètement opposée : j’ai cette fois-ci du mal à retrouver les bons pressentiments que j’avais eu et continue d’avoir grâce à VCMG et Soulsavers l’an passé. Musicalement, je trouve pour l’instant ce titre très fade, trop lisse, c’est-à-dire sans émotions apparentes. La voix de Gahan ne me déçoit pas vraiment, car c’est bien la musique qui est sans surprise. Malgré tout, il permet de sauver le titre, lui et les traditionnels chœurs de Gore. En un mot, prévisible. On doit l’admettre : sans être vieux, loin de là, les membres de Depeche Mode entament néanmoins leur quatrième décennie, et leur musique a, elle, tendance à vieillir un peu, et ici, cela devient vraiment flagrant.
« All that’s mine », à l’inverse, nous fait carrément oublier et l’âge des trois hommes et le nombre d’années qu’ils ont déjà passées ensemble pour faire vivre le groupe depuis 1979. Malgré tout, j’émettrai encore un bémol : cette fois-ci, le point faible n’est plus la musique mais les voix des deux acolytes, comme s’ils n’y croyaient pas vraiment. Et c’est sûrement pour ça que « All that’s mine » n’a pas été gardé pour figurer dans la version classique de Delta Machine.
Au final, cette apéritif me semble plutôt raté, d’autant plus qu’en fin d’année dernière « Angel of love » m’avait paru tellement puissant que j’imaginais déjà Depeche Mode sortir l’un de leur meilleurs albums depuis Ultra. J’en suis déjà beaucoup moins sûr, encore que, si ce dernier figure bien sur l’album, je pense qu’on aura alors affaire à une sorte de Sound Of The Universe II dans l’âme. Ce qui serait quand pas mal pour un treizième album. Non ? Surtout que je commence à me demander si le problème ne viendrait pas de moi, et peut-être devrais-je arrêter de faire la fine bouche.

(in heepro.wordpress.com, le 13/02/2013)

_______

Voir aussi :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :