Aphex Twin ‘ Computer Controlled Acoustic Instruments Pt2

Aphex Twin {Computer Controlled Acoustic Instruments Pt2}Je n’ai pas encore eu le temps de digérer Syro. Pour deux raisons. La première ? Il est sorti il y a peu de temps seulement. La seconde, et qui s’ajoute de tout son poids sur la première : il est assez difficile à écouter. En effet, si, pour faire simple, des titres tels « Minipops 67 » et « XMAS EVET10 » nous rappellent l’Aphex Twin de « Windowlicker » et des albums The Richard D. James Album et I Care Because You Do, et si « Aisatsana » (un piano, des oiseaux, et la messe est dite) ne peut que nous remémorer, avec bonheur, les plus beaux moments de Drukqs, l’intégralité de l’album me pose encore des problèmes.
Volontairement beaucoup moins dense, le successeur de Syro est un EP de morceaux choisis, pour certains de quelques instants seulement, parfois avec succès, d’autres fois c’en est carrément plutôt frustrant (je pense en particulier à la poignée de secondes de « disk aud1 12 »).
Inutile de préciser qu’avec Computer Controlled Acoustic Instruments Pt2, à aucun moment Aphex Twin n’a pour dessein de nous aider à sortir moins perplexe de l’expérience nouvelle qu’il a initié l’automne dernier. Au contraire, donc, il enfonce le clou.
Pour ma part, je ne comprends pas pourquoi il continue à sortir des disques si complexes, ou si barrés. Enfin, si, je sais pourquoi. Il est évident que s’il le souhaitait, il pourrait sans effort particulier sortir un album de drum’n’bass qui deviendrait une référence. Ou un disque de piano (comme écho de « Aisatsana », « piano un10 it happened » est un nouveau morceau splendide). Ou de ce qu’il veut, et c’est bien là notre problème. Mais sûrement pas le sien.
En moins de quatre minutes trente à eux trois, « diskhat1 », « piano un1 arpej » et « DISKPREPT4 » démontrent que même le jazz aurait pu lui aller comme un gant. C’est dire ! Tiens, enchaîner « diskhat1 » et « diskhat2 », et vous entendrez tout le talent de l’Irlandais.
Bref, quoi que je dise, en même temps, Aphex Twin est depuis longtemps une référence, et risque de le rester encore un long moment. Finalement, n’aurait-il pas raison et moi tort ? En partant du postulat « qui m’aime me suive », on ne peut que le saluer.
Bonnes écoutes à vous.

(in heepro.wordpress.com, le 27/01/2015)

_______

Aphex Twin {Drukqs} Aphex Twin {Syro}

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :