Jarvis Cocker so far : 2006-2009

Après avoir officié entre 1981 et 2001 au sein de son groupe devenu culte, Pulp ayant réalisé sept albums studios, dont les trois chefs-d’œuvre consécutifs menés par l’emblématique Different Class, le leader ô combien charismatique Jarvis Cocker allait, en solo, tenté une aventure pas gagnée d’avance. Avec deux albums à ce jour, ce fut une double réussite, quand bien même on continue, encore en 2017, de se souvenir davantage de son groupe Pulp. Petit retour en arrière, avant la sortie prochaine d’un troisième album, en compagnie du grand pianiste canadien Chilly Gonzales et qui sortira, non pas chez Rough Trade cette fois-ci, mais sur le prestigieux label Deutsche Grammophon.

_

Jarvis Cocker JarvisEn fin de compte, The Jarvis Cocker Record prend son envol et devient un inséparable de votre platine. Comme Pulp jadis. Mes titres préférés ? Tous ! Allez, j’essaie : « Heavy weather » est une superbe chanson, magnifiquement interprétée. « I will kill again » est encore une chanson calme et agréable, malgré un thème qui annonce tout le contraire : cela est bien l’un des traits caractéristiques du génie de Jarvis Cocker pour écrire ses textes. Enfin, cerise sur le gâteau, piste cachée à la fin du dernier titre… après 25 minutes !, le fabuleux « (Cunts are) Still running the world » : magnifiquement pop et classique, un piano magiquement envoûtant (oui, j’y vais fort, mais c’est tellement ça), et des paroles… c’est lascif à se damner, yeah ! […] Lire la suite

_

Jarvis Further ComplicationsVisuellement, Jarvis Cocker a repris le style de The Jarvis Cocker Record : s’il n’avait fait figurer que son prénom sur le premier (d’où que certain dénomme plus simplement ce disque « Jarvis »), ici il y appose, logiquement, son nom. A quoi bon ses détails ? Quand on connaît la personnalité de l’artiste, on sait que cela a toute son importance justement : sorti de Pulp (j’ai vraiment cru que je pourrais ne pas en parler… impossible!), Jarvis déboule. Aujourd’hui, Jarvis Cocker se détache encore un peu de son groupe. Mais, sans l’oublier une seule seconde. D’ailleurs, comme sur le précédent, l’ancien bassiste de Pulp, Steve Mackey, vient jouer sur plusieurs morceaux.

Le style de Further Complications ? Moins posé que le précédent, plus brute, plus vif : on sent que Jarvis Cocker a voulu faire un disque de rock, misant avant tout sur l’efficacité. Et ça marche ! Car, même si ce n’est sûrement pas un chef-d’œuvre, comme l’est le premier, il est tout de même époustouflant, en somme : c’est un disque parfait. […] Lire la suite

_

Ainsi, après un passage remarqué en 2005 dans Harry Potter Et La Coupe De Feu (il interprétait Myron Wagtail, chanteur du groupe The Weird Sisters, pour trois chansons au total) et un autre dans Fantastic Mr Fox en 2009, une participation aux côtés de Air et Nigel Godrich en tant que parolier au second album solo de Charlotte Gainsbourg 5:55 publié en 2006, ainsi que l’enregistrement d’un tout nouveau titre avec Pulp en 2012, Jarvis Cocker semblait tout de même en retrait personnellement. Pour preuve, il devient ambassadeur de l’Eurostar, a enregistré les voix du tramway de sa ville natale Sheffield et, surtout, officie sur BBC Radio 6 Music où, sans étonnement possible, il menait une carrière brillante ô possible. Mais c’est avec la sortie de Likely Stories l’an passé, un bref EP de 4 titres, que l’espérance de le retrouver refit surface. Vivement Room 29, mais en attendant, on a de quoi patienter grâce à la belle discographie de l’ami anglais.

(in heepro.wordpress.com, le 22/02/2017)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :