aMad ‘ Synchronized

aMad {Synchronized}Un petit EP de deux titres seulement, certes, mais en seize minutes tout de même. Ainsi, avec Synchronized, l’artiste français aMad propose une musique sans concession et pourtant très accessible, même si le format impose forcément son ambiance vouée aux clubs assumée.

Ouvrons une parenthèse. Car, en effet, depuis le premier album du duo allemand Booka Shade il y a exactement quinze ans (une version deluxe de Movements est justement sortie cette année pour célébrer cet album devenu culte, une référence autant pour le genre que pour la musique électro de façon plus large), la deep tech n’est plus seulement réservée aux initiés uniquement. Au contraire, Booka Shade a élargi avec son style immédiatement reconnaissable le public potentiel de cette musique parfaitement en accord avec notre époque. Bien sûr, d’autres noms peuvent également s’adonner à ce style musical qui n’a pas forcément besoin d’étiquette : que ce soit par exemple Four Tet et Ricardo Villalobos, ou encore Agoria.

Revenons-en donc à Synchronized. Impossible pour moi de ne pas me sentir à l’aise, comme dans un univers familier. Bien sûr, aMad ne semble pas particulièrement influencé par les Allemands : pour preuve évidente, la durée des morceaux (dépassant chacun respectivement les sept et huit minutes) n’a pas grand-chose à voir avec celle de ses aînés. aMad, comme de nombreux producteurs, est également DJ, et cela peut également s’entendre sur son EP.

« Can’t stop » est d’entrée de jeu une sorte de déclaration d’intention, qui s’étend en de légères variations sans jamais sortir d’une langueur voulue et ininterrompue, appuyée par un beat lourd.

À l’inverse, « Synchronized » est bien plus vivace, tout en restant profondément encré dans une pesanteur nocturne, comme annonçant la fin d’une soirée, à l’aube, moment trouble où l’on ne sait plus trop si l’on est encore la veille ou déjà le lendemain, où ces deux moments s’entrecroisent, se superposent, ou se synchronisent finalement comme en parfaite symbiose.

En attendant un LP qui nous montrera toute l’étendue de sa maîtrise, aMad réussit en toute humilité un EP qui devrait vite s’imposer comme son passeport officiel, accompagné d’un visuel aussi sobre qu’efficace.

(in heepro.wordpress.com, le 02/12/2017)

_

Voir aussi :

Amadou Masson

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :