Basement Jaxx ‘ Junto

Basement Jaxx {Junto}Disons-le tout de suite : je reste sur ma faim avec Junto. Oui, je fais donc parti des déçus. Pourtant, il y a de bons, et même de très bons moments. Et c’est peut-être de là que vient ma déception.
Je m’explique. Il y a quelques temps, je prenais le temps d’écrire quelques mots sur des singles annonçant quelque chose de nouveau depuis 2010 pour Basement Jaxx. Et un certain « Mermaid of salinas » fut ainsi une énorme bouffée d’air tant ce titre me fit sauter d’un bond de bonheur mêlant excitation. Ma seule crainte était de voir qu’il sortait alors pour le marché japonais uniquement, et était sensé ne pas être présent dans l’album. Ouf, il est parmi les rescapés !
Après la minute d’intro, Junto commence pourtant d’une superbe manière, et je dois avouer que j’adore « Power to the people ». Ensuite, ça déambule beaucoup, dans tous les sens, « comme d’hab’ » direz-vous, certes. Mais l’auditeur ne parvient jamais à se poser, est littéralement perdu, et même carrément confus.
Arrive la dernière partie de l’album, avec un enchaînement très efficace entre « Sneakin’ Toronto », « Something about you » et « Mermaid of Salinas », auquel succède le final « Love is at your side » qui nous rappelle que l’on écoutait un Junto très perplexe, tout le contraire de ce que le visuel annonçait (c’est le plus sobre du duo depuis leurs débuts), même s’il termine tout de même avec humilité le tout. Notons la participation du New-yorkais Mykki Blanco sur « Buffalo ».
Le principal problème pour Basement Jaxx réside simplement dans le fait que nombre de ceux qui un jour ont aimé, adoré même, leur musique, ne s’en sont toujours pas remis (je me réfère à Remedy, voire de Rooty, c’est-à-dire leurs deux premiers albums). C’est dommage, car le duo a depuis réussi de très bons titres, bien que j’avoue que, moi aussi, en terme d’album, je considère toujours Remedy comme leur sommet. Néanmoins, et jusqu’à Scars, j’avais toujours trouvé de quoi me ravir dans chacun des disques suivants. C’est le cas ici avec Junto, même si, encore une fois, j’en aurais voulu davantage. Peut-être l’album prendra-t-il de l’ampleur avec le temps ?
En tout cas, le deuxième CD de l’édition deluxe m’y aidera sûrement un peu aussi. On verra.



(in heepro.wordpress.com, le 21/05/2014)

_______

Voir aussi :

Basement Jaxx {Back 2 The Wild} Basement Jaxx {What A Difference Your Love Makes}Basement Jaxx {Mermaid Of Salinas} Basement Jaxx {Unicorn}

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :