Perfume Genius ‘ Too Bright

Perfume Genius {Too Bright}J’aurais décidément pris tout mon temps avec cet artiste. Alors que je l’avais découvert il y a près de deux ans, avec ses deux premiers albums, il m’aura fallu attendre le nouveau et un certain « Queen » pour entamer le travail.
Oui, je l’avais entamé il y a quelques mois. Et l’album alors ? Eh bien, j’ai pris mon temps. Ce que je devrais faire systématiquement d’ailleurs.
Pourquoi ? Parce que Perfume Genius n’est pas un artiste comme les autres, ses deux premiers albums, notamment le premier Learning, possédaient une tristesse emplie de larmoiements issus d’un abîme sans fond. Le format ne change d’ailleurs pas, chacun de ses albums avoisinant la demi-heure de musique. Ensuite, parce que ce n’était pas avec « Queen » que j’allais ne sentir plus à l’aise.
Aujourd’hui, alors que Too Bright tourne depuis un moment sur la toile, j’ouvre enfin la brèche.
Je confirme que Perfume Genius est un artiste différent, car dérangeant, et singulièrement étrange, c’est certain.
Donc, je laisse « Queen », « Grid » (autre single) et autres difficultés de côté, pour me concentrer sur les chansons plus accessibles, entre autres parce qu’elles nous permettront de nous accrocher à quelque chose pour aller plus loin dans l’écoute de Too Bright.
Des chansons comme « Fool », « No good », « Don’t let them in », l’éponyme « Too bright » (qui résume à lui seul tout ce qu’il peut y avoir dans le cœur de Perfume Genius, ou, de son vrai nom Mike Hadreas) et « All along » montrent toute la beauté de la musique de Perfume Genius, et surtout de sa voix. Le piano restant son instrument de prédilection.
Relevons que deux très grands noms l’ont aidé ici : Adrian Utley (qui multiplie les projets depuis les années 90 mais reste indissociable de Portishead) et John Parish (lui aussi, malgré l’éventail de ses participations, il demeure dans l’ombre de la petite PJ Harvey).
Pour moi, Perfume Genius est à ranger aux côtés d’artistes tels Antony Hegarty (d’Antony And The Johnsons) ou Terre Thaemlitz (DJ Sprinkles), pour ne citer que des contemporains.
Un très bref condensé d’un très court album d’un artiste inversement important et à découvrir au plus vite. Maintenant, vous le connaissez.

(in heepro.wordpress.com, le 25/11/2014)

_______

Voir aussi :

Perfume Genius {Queen}

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :